Picture
Mercredi 27 mai, l’État du Nebraska a définitivement aboli la peine de mort par un vote qui a renversé le veto du gouverneur républicain.

LE NEBRASKA DEVIENT LE 19E ÉTAT À ABOLIR LA PEINE DE MORT

L’État à forte tendance républicaine (à quelques dissidents près) du Nebraska a réussi à abroger officiellement la peine de mort par un vote qui a contourné le veto opposé par le gouverneur.

Le Nebraska avait été le premier État américain de l’ère moderne à abolir la peine de mort sur le plan législatif, en 1979, mais le projet de loi en question n’a pas survécu au veto du gouverneur. C’est ainsi que les années 90 ont vu trois exécutions au Nebraska, la dernière ayant eu lieu en 1997.

Le Nebraska vient désormais grossir les rangs des États qui ont renoncé à ce châtiment arbitraire et irréversible ; il devient le 19ème État américain à abolir la peine capitale et le 7ème État à l’avoir aboli dans les huit dernières années.

UN COMBAT DE LONGUE HALEINE JUSQU’À L’ABOLITION

En 1999, un projet de loi visant l’instauration d’un moratoire législatif a été approuvé, mais a rapidement fait l’objet d’un veto. 

En 2008, la Cour suprême de l’État du Nebraska a décrété que l’utilisation de la chaise électrique constituait « un châtiment cruel et inhabituel» puisqu’à ce moment, le Nebraska était le seul endroit au monde où l’électrocution était l’unique méthode d’exécution. L’injection létale a remplacé la chaise électrique comme mode d’exécution, mais depuis que l’approvisionnement légal en produits pharmaceutiques fait défaut au Nebraska, l’État s’est abstenu de procéder aux exécutions.

Enfin, en 2013, assez de votes avaient été réunis pour obtenir l’abolition, mais pas assez pour déjouer l’obstruction parlementaire.

DE MOINS EN MOINS D’EXÉCUTIONS AUX ÉTATS-UNIS

Amnistie internationale a constaté une baisse régulière du nombre d’exécutions aux États-Unis et dans d’autres régions du monde. Dix-huit États américains, ainsi que le district de Columbia, ont déjà aboli la peine de mort, et sept autres États n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins dix ans. En 2014, seuls sept États ont procédé à des exécutions.

Depuis 2000, le nombre de condamnations à mort aux États-Unis a diminué. Ces huit dernières années, le taux de condamnations à mort a été à son plus bas niveau depuis la réinstauration de la peine de mort en 1976. L’année 2014 a vu 72 condamnations à mort seulement, du jamais vu depuis 1976. Le nombre d’exécutions est également en baisse, passant d’un pic de 98 en 1999 à seulement 35 en 2014, le nombre le plus faible en 20 ans.

 


Comments




Leave a Reply