Kenneth Fults a été exécuté par injection létale le 12 avril dans l’État de Géorgie. Il avait été condamné à mort en 1997 pour le meurtre de Cathy Bounds, commis en 1996.

Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles a rejeté le recours en grâce de Kenneth Fults le 11 avril. La requête se fondait sur plusieurs éléments : le fait que cet homme éprouve des remords, les sévices, la négligence et l'abandon dont il avait été victime dans son enfance, sa déficience intellectuelle non négligeable, la motivation raciste d'un des jurés quant à l'équité du procès en 1997. 

La Cour Suprême des États-Unis a refusé de surseoir à l'exécution. Selon l'administration pénitentiaire, l'exécution a eu lieu le 12 avril à 19h37 dans le respect du droit de l'État de la Géorgie et Kenneth Fults a fait une dernière prière mais pas de déclaration. 

Il y a eu 12 exécutions aux États-Unis depuis le début de l'année 2016, dont quatre en Géorgie, ce qui porte à 1434 le nombre de personnes auxquelles les autorités de ce pays ont ôté la vie depuis le 2 juillet 1976, date à laquelle la Cour Suprême a adopté de nouvelles lois permettant la reprise des exécutions. La Géorgie a procédé à 64 de ces exécutions.

AUCUNE ACTION COMPLEMENTAIRE N’EST REQUISE DE LA PART DES MEMBRES. UN GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI ONT ENVOYE DES APPELS. 

Ceci est la première mise à jour de l’AU 74/16. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/amr51/3727/2016/fr/
 


Comments




Leave a Reply