John Conner âgé de soixante ans a été exécuté en Géorgie le 15 juillet après une attente de 34 ans dans le couloir de la mort. Il avait été condamné à mort pour le meurtre de J.T. White commis en 1982. Ceci était la sixième exécution en Géorgie cette année, sur un total de 15 pour l'ensemble du pays.

Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles avait refusé la clémence à John Wayne Conner le 13 juillet. L'exécution de John Conner avait été prévue par injection létale le soir suivant à 19h, mais des appels finaux étaient toujours en délibération. L'exécution a finalement eu lieu à environ minuit trente le 15 juillet après que la Cour Suprême des États-Unis ait rejeté l'appel final. 

Le Juge Stephen Breyer a affirmé sa dissidence face au refus de la Cour de surseoir à l'exécution et de considérer la constitutionnalité du fait de maintenir un individu pendant un aussi grand nombre d'années dans le couloir de la mort. Ces dernières années, il a constamment argumenté que cette question devrait être considérée par la Cour. À titre d'exemple, dans l'affaire Glossip v. Gross en 2015, il a souligné que depuis aussi longtemps que 1890, la Cour a reconnu le caractère "horrible” de l'incertitude liée au fait de maintenir un condamné à mort en attente de son exécution pendant une période aussi prolongée. Dans cette décision rendue il y a plus d'un centennaire, la Cour avait “décrit un délai d'à peine quatre semaines” entre le moment de la condamnation et de l'exécution. Aujourd'hui, le Juge Breyer a fait remarqué que, “nous devons évoqué des délais mesurés non pas en semaines, mais en décennies”. 

Ceci est la 15e exécution aux États-Unis cette année et la sixième en Géorgie. Il y a maintenant eu 1437 exécutions aux États-Unis depuis que la Cour Suprême des États-Unis ait approuvé les statuts révisés en matière de peine capitale, incluant ceux de la Géorgie, le 2 juillet 1976. La Géorgie a déjà exécuté plus de personnes en 2016 que lors de quelconque année depuis 40 ans. 

Aucune action supplémentaire n'est requise de la part des membres. Merci à tous ceux et celles qui ont envoyé des appels. 

Ceci est la première mise à jour de l'Action urgente 162/16. Pour davantage d'information, veuillez consulter : www.amnesty.org/en/documents/amr51/4417/2016/en/.
 


Comments

Please admin change the language of this page because mostly visitors like English language. Rather your page language is very difficult therefore many visitors are not happy with you. I hope that you will fast change the language of this page so i shall again visit here.

Reply



Leave a Reply