Picture
Réagissant aux informations indiquant que les trois hommes déclarés coupables d'avoir collaboré avec Israël ont été exécutés par pendaison le 5 avril par le gouvernement de facto du Hamas dans la bande de Gaza, la directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnistie internationale, Magdalena Mughrabi, a déclaré :

« Les exécutions qui ont été pratiquées le 5 avril par les autorités du Hamas à Gaza sont un grave coup porté aux droits humains. La peine de mort est un châtiment cruel, inhumain et dégradant. Le recours à ce châtiment est déplorable quelles que soient les circonstances, mais il est dans le cas présent d'autant plus odieux que ces trois civils ont été condamnés à mort à l'issue de procès iniques devant des tribunaux militaires.

« Nul ne doit être privé du droit à la vie, quel que soit le crime dont la personne est accusée. Le Hamas doit immédiatement cesser de procéder à des exécutions, abolir la peine de mort et cesser de juger des civils devant des tribunaux militaires. »

 


Comments




Leave a Reply